Les lieux

SAO PAULO


Le parc Ibirapuera de Sao Paulo

"Le lieu choisi pour la rencontre au sommet est évidemment Sao Paulo, siège de l'Union Supra Polaire. Le bâtiment a été construit dans le quartier international, un quartier ultramoderne de la cité brésilienne. Dans cette zone, fermée aux véhicules personnels, les structures métalliques sont réduites au minimum pour lutter contre le phénomène de « ré-émission passive » des ondes magnétiques. Les armatures de toutes les demeures sont d'un blanc toujours éclatant - grâce à l'autonettoyage des surfaces - et les terrasses agrémentées de végétation, afin de limiter les hausses de températures artificielles. Les pans de murs sont en milvius, le translux dernière génération : outre ses capacités isolantes sur les plans phonique et thermique, ce verre affiche une solidité à toute épreuve. Mais la grande innovation est que, grâce aux prouesses des nanotechnologies, il peut s'opacifier dans n'importe quelle zone de sa surface, sur simple commande du propriétaire. Le résultat est surprenant : les fenêtres sont déplaçables à souhait, ce qui donne au quartier un aspect qui ne cesse de changer". (extrait du chapitre 09)



LILLE


Braderie à la Grand' Place de Lille - carte postale

"Lille ressemble à une vaste kermesse. La mégapole s'est parée de ses plus beaux atours. Les symboles régionaux ornent les rues et places de manière ostensible. On a ressorti les Géants de la naphtaline. Des lumières multicolores éclairent le beffroi. Les drapeaux de la mégapole - sur lesquels figure le parlement rouge sur fond blanc - flottent un peu partout. Les artisans mettent en avant les produits du terroir. Les textes historiques ou littéraires des Flandres - inventaire carolingien d'Annappes, poèmes de Marceline Desbordes-Valmore, romans de Marguerite Yourcenar, entre autres - sont projetés sur les façades des monuments officiels. Des reproductions géantes des toiles de Melchior Honnecourt et Gérard Voragine, les deux grands peintres contemporains de la Guerre de vingt ans, dominent l'esplanade du centre-pôle. Les chants picards passent en boucle". (extrait du chapitre 08)



LA LUNE


G. Méliès, Le voyage dans la Lune, 1902

"La jeune femme sent un frisson la parcourir quand l'astronef approche de la Lune et commence sa décélération. En regardant par le hublot, elle est émerveillée par le paysage lunaire. Cet astre, le premier conquis par l'Homme, conserve quelque chose d'impénétrable. Peut-être est-ce dû à l'absence d'atmosphère. En alunissant à l'astroport d'Harriott, situé en pleine mer de la Sérénité, Europe ne peut s'empêcher de repenser aux premiers vers du poème « Le Royaume insondable des Sélénites », œuvre maîtresse de l'écrivain japonais Mamoru Tanaka.
Elle attend beaucoup de ce premier voyage vers un monde qui lui est totalement inconnu. Il est vrai que peu de personnes ont le privilège de fouler le sol lunaire [...]. La Lune est colonisée par l'Homme depuis plus de cinq cents ans mais, paradoxalement, l'astre a été plus ou moins préservé des hordes de touristes [...]" (extrait du chapitre 05)



MARS


Sonde Mars Express, Le Pôle Nord de Mars, 23/01/04

"Il se dirige rapidement vers la gare routière de Kepler pour y louer un fuse, le dernier né des transporteurs à sustentation électromagnétique. Durant le trajet d'une heure et demie qui sépare la gare de Kepler à celle de Brahe, M. Brezznavitch contemple la plaque et a tout le loisir de réfléchir à ce qu'il va découvrir. Puis, regardant par les vitres du couloir de transport, il observe Mars et son aridité. Sur sa gauche, il peut voir au loin le Mont Elyséen et son immense structure d'extraction d'andésite, cette roche volcanique très prisée par l'aristocratie terrienne et qui est une des sources de richesse de la planète rouge. Cette vision, d'ordinaire si banale, prend ce jour-là une résonance particulière.
« Mont élyséen, patère d'Apollon, tholos d'Hécate, que des noms forgés par des hommes d'un autre siècle », pense-t-il." (extrait du chapitre 06)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire